http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/actuel/courbet-manet-degas/?redirect_url=title%253Ddates

Kunsthaus Zürich

Courbet, Manet et Degas

En raison de l’installation de l’exposition Vallotton au deuxième étage du bâtiment Moser, les œuvres qui y sont habituellement exposées ont dû provisoirement déménager. Il s’agit en particulier de tableaux de Gustave Courbet, Édouard Manet, Claude Monet et Edgar Degas. D’importantes œuvres de ces artistes issues de la collection du Kunsthaus sont à présent réunies dans une impressionnante présentation au premier étage du bâtiment Moser, dans la salle qui jouxte celle où sont exposés les tableaux d’Arnold Böcklin.

Dans leur conception, ces œuvres témoignent de certaines phases de l’art français du 19e siècle caractérisées par des tonalités plus sombres: le réalisme (Courbet) et la naissance de l’impressionnisme (Manet; le premier Monet). Dans cet ensemble, Degas a tout à fait sa place puisque, à rebours de la doctrine impressionniste classique, il n’est pratiquement jamais sorti de son atelier pour peindre à la lumière du jour. Outre une œuvre capitale prêtée à long terme par un particulier, il a été possible d’inclure dans l’exposition une seconde œuvre de cet artiste, provenant d’une autre collection et d’une qualité tout à fait exceptionnelle. Sa présentation a d’ailleurs quelque chose de sensationnel puisqu’il s’agit du magistral tableau intitulé «Ludovic Lepic et ses filles» (vers 1871), propriété de la Fondation Collection E. G. Bührle. C’est en effet l’une des deux œuvres de cette collection qui, longtemps disparue après avoir été volée, est réapparue l’an passé. Fortement endommagé, le tableau a été restauré au Kunsthaus et il est à nouveau en très bon état. Une documentation élaborée en collaboration avec la Fondation Collection E.G. Bührle retrace cette restauration qui a également permis de débarrasser l’œuvre du vernis sombre qui la recouvrait.

Edgar Degas, Ludovic Lepic et ses filles, vers 1871
Huile sur toile, 65 x 81 cm
Fondation Collection E.G. Bührle
Edgar Degas, Ludovic Lepic et ses filles, vers 1871
Huile sur toile, 65 x 81 cm
Fondation Collection E.G. Bührle