http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/la-collection-photographique/maurizio-cattelan/?redirect_url=title%3DCommunique

Kunsthaus Zürich

Maurizio Cattelan

Avec de complexes espiègleries, des oeuvres d’art placées avec telle précision dans un contexte artistique commercial qu’elles devenaient performance, Maurizio Cattelan a su se construire une carrière internationale au cours des années 90. Derrière le masque de plaisantin rusé et ironiste averti se cache un artiste profondément moraliste qui ne fait pas arrêt devant sa propre vanité et qui perpétue une grande tradition artistique italienne caractérisée non seulement par son élégance formelle mais aussi par une peur de la mort profondément catholique. La photographie «Hollywood», conformément au motif, traite des multiples formes sous lesquelles les apparences peuvent être trompeuses. Comme on s’en aperçoit rapidement, sur l’image taille écran ne se présente en effet non pas l’emblème mondialement connu de la grande ville des rêves et illusions, mais une copie parfaite construite par l’artiste sur une colline au-dessus de Palerme. La photographie paraît donc d’abord être la documentation d’une installation. Mais en fait, elle capte une action: Car le groupe que nous voyons monter la colline dans la chaleur sicilienne telle une procession de pénitence est en fait composé de personnages importants du monde international de l’art. Durant la Biennale de Venise de 2001, Cattelan avait fait venir par avion à une cocktail party ces collectionneurs, commerçants d’art, commissaires d’expositions et critiques pour la première visite de son installation Hollywood – avec le simple but d’en faire une photo, les faisant ainsi les victimes de son plan, victimes de leurs désirs de splendeur et de gloire, réduits à de simples figurants dans leur propre monde d’illusions et de rêves.

Maurizio Cattelan
Hollywood, 2001
Photographie en couleur encadrée (Plexi), 180 x 400 cm
Kunsthaus Zürich
© 2002 Maurizio Cattelan
Maurizio Cattelan
Hollywood, 2001
Photographie en couleur encadrée (Plexi), 180 x 400 cm
Kunsthaus Zürich
© 2002 Maurizio Cattelan