http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/le-cabinet-des-estampes-et-des-dessins/salomon-gessner/?redirect_url=title%253dl

Kunsthaus Zürich

Salomon Gessner

De 1781 à 1788 Salomon Gessner passait les mois d’été dans la maison forestière en tant qu’administrateur des forêts de la Sihl, et c’est durant ces années qu’il perfectionnait ses techniques à la gouache. Dans ses carnets d’études, des fragments de paysages pittoresques se mêlent aux paysages arcadiens idéalisés et peuplés par des déités naturelles élémentaires. C’est à travers des analogies formelles, des correspondances de couleurs que l’harmonie s’établit dans ce qui constitue en fait un traitement des opposés, que ses images idylliques nous suggèrent de façon symbolique une nature internalisée, directement vécue – et ceci un siècle avant la période de Böcklin et la peinture paysagiste idéalisée dont Gessner est le précurseur.

Salomon Gessner (1730–1788)
Die Apfellese, 1788
Gouache
Prêt permanent de la ville de Zurich 1818
Salomon Gessner (1730–1788)
Die Apfellese, 1788
Gouache
Prêt permanent de la ville de Zurich 1818