http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/peinture-et-sculpture/alberto-giacometti/les-oeuvres-matures/?redirect_url=cla

Kunsthaus Zürich

Les oeuvres matures

En 1935 Giacometti s’éloigne à nouveau des notions enjoués et fantastiques du surréalisme. Il tente dorénavant de capturer dans son oeuvre 1'essence de la présence vitale, telle qu’elle se manifeste dans les interactions humaines. Giacometti se donne à cette recherche pendant douze ans et trouve une solution avec 1'invention de ses figures droites et élongées, qui semblent échapper aux forces de gravitation. ,«La cage» est un exemple magnifique du principe du réalisme «phénoménologique»: l’armature et la cage elle-même représentent la conscience humaine, dans laquelle le buste – 1' assurance de soi-même – est inextricablement intégré. La petite figurine sur le socle crée le lien entre le vu et la conscience, car ce n’est que le contemplateur de la sculpture qui confère ainsi vie à l’œuvre.

Alberto Giacometti (1901–1966)
La cage, 1950 (détail)
Bronze peint, 178 x 39,5 x 38,5 cm
Fondation Alberto Giacometti, 1965
© Alberto Giacometti Estate / ProLitteris, Zürich
Alberto Giacometti (1901–1966)
La cage, 1950 (détail)
Bronze peint, 178 x 39,5 x 38,5 cm
Fondation Alberto Giacometti, 1965
© Alberto Giacometti Estate / ProLitteris, Zürich