http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/peinture-et-sculpture/impressionisme-et-post-impressionisme/paul-gauguin/?redirect_url=title%3DR%EF%BF%BD%201c%D0%81glement

Kunsthaus Zürich

Paul Gauguin

Tandis que van Gogh explorait le réalisme impressioniste à travers son émotivité psychique visionnaire, Gauguin et le cercle d’artistes autour de lui se dédiait surtout à la création consciente d’un nouveau style qui devait combiner des formes élémentaires, des formes de l’imagerie des arts folkloriques européens, des éléments de gravures japonaises sur bois en couleurs ainsi que l’emploi de formes symboliques utilisées au moyen âge. La clôture, dans le tableau du même nom, ne veut pas être simplement une pittoresque distortion de la réalité, mais tente, avec ses déformations expressives, à conférer à la jeune fille encerclée par celle-ci une signification toute spéciale et presque iconique. Comme dans les contes, les formes et les couleurs dans les tableaux de Gauguin font émaner une émerveillante et nette ambiguité: La pierre semble être bien vivante et tenir la porte de la clôture avec le bras tendu, évoquant ainsi les menhirs bretons habités par les esprits païens. Un bateau à voiles blanc en haute mer, visible au fond du tableau, crée un contraste frappant avec les clôtures et les limites du champs, une métaphore à la nostalgie de Gauguin, qui peu de temps après se retrouvera sur l’île de Tahiti.

Paul Gauguin (1849–1903)
Das Gittertor, 1889
Huile sur toile, 92,5 x 73 cm
Légat Mme H. Hausammann, 1981
Paul Gauguin (1849–1903)
Das Gittertor, 1889
Huile sur toile, 92,5 x 73 cm
Légat Mme H. Hausammann, 1981