http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/auguste-rodin/etape-2/la-couche-protectrice/?redirect_url=title%3Drobert

Kunsthaus Zürich

La couche protectrice

En guise de protection du métal des éléments climatiques et polluants, un mélange de cires microcristallines a été appliqué sur la surface réchauffée du bronze. Après refroidissement, le polissage des endroits traités a apporté une densification de cette couche.

La surface du monument n’est maintenant non seulement libérée des salissures et des concrétions corrosives, mais, avec cette couche vitale, elle a aussi été améliorée optiquement et jouit d’une protection optimale pour un certain temps.

À la fin des travaux et pour réduire les effets négatifs de l’exposition aux intempéries, un toit protectif devrait être placé au dessus des « Trois Ombres ».

Application de la cire liquide sur la surface en bronze préalablement chauffée. (Photo: G. Pegurri)
Application de la cire liquide sur la surface en bronze préalablement chauffée.
(Photo: G. Pegurri)