http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/auguste-rodin/etape-2/lexemple-battista/?redirect_url=title%3DPr%EF%BF%BDt%2Fcomponents%2Fcom_virtuemart%2Fshow_image_in_imgtag.php%3FmosConfig_absolute_path%252

Kunsthaus Zürich

L’exemple «Battista»

À gauche, nous voyons sur un exemple facile à retracer les différentes étapes de conservation et restauration décrites. Les étapes individuelles ont été effectuées sur le côté droite du visage uniquement afin de mieux visualiser l’effet des mesures. En comparaison, sur le côté gauche du visage nous voyons l’état original.

À gauche l’état d’origine. Les couches de corrosion et les dépôts de rouille atmosphériques sont bien visibles. Les parties supérieures en sont particulièrement touchées.

Ici les couches de corrosion et de rouille ont été enlevées. Dans les parties vertes la patine originale a disparue.

Cette image montre un détail après l’application d’Incralac® destiné à la stabilisation des couches poreuses.

Sur cette image est visible comme les patines disparues ont été substituées, tout en obtenant un aspect global unifié du monument.

Cette image montre la dernière étape : la couche de conservation aux cires a été appliquée.

État d’origine (Photo: G. Pegurri)
État d’origine
(Photo: G. Pegurri)
Après l’enlèvement (Photo: G. Pegurri)
Après l’enlèvement
(Photo: G. Pegurri)
Après l’application d’Incralac® (Photo: G. Pegurri)
Après l’application d’Incralac®
(Photo: G. Pegurri)
Après l’application des retouches (Photo: G. Pegurri)
Après l’application des retouches
(Photo: G. Pegurri)
Après l’application de la couche de cire (Photo: G. Pegurri)
Après l’application de la couche de cire
(Photo: G. Pegurri)