http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/auguste-rodin/etape-2/test-preliminaires/?redirect_url=title%3DMovemen

Kunsthaus Zürich

Test préliminaires

Il a fallu procéder à de nombreux tests préliminaires afin de trouver le moyen idoine pour enlever la corrosion et les concrétions de la surface.

Des tests aux micro-jets d’air comprimé et aux technologies laser se sont montrés non appropriés à cause de la surface très hétérogène de l’œuvre.

Ces technologies n’enlevaient pas seulement les couches désirées, mais aussi les patines qui se trouvaient en dessous. 

Pour les couches protectrices finales il a aussi fallu faire des essais préliminaires. Des petites plaques en cuivre ont été recouvertes de différents types de cires et de laques et ont été exposées aux éléments polluants pendant une durée de deux ans. On a pu constater qu’une couche d’Incralac® combinée avec une couche de cire agit le plus efficacement au niveau de la protection du cuivre.

Tous les essais techniques des matériaux ont été effectues par le Département de Conservation du Musée National Suisse.

Essai d’enlèvement des concrétions avec la technologie aux jets d’air. (Photo: G. Pegurri)
Essai d’enlèvement des concrétions avec la technologie aux jets d’air.
(Photo: G. Pegurri)
Premiers essais aux technologies laser. (Photo: G. Pegurri)
Premiers essais aux technologies laser.
(Photo: G. Pegurri)
Plaques en cuivre pour les couches protectrices. (Photo: G. Pegurri)
Plaques en cuivre pour les couches protectrices.
(Photo: G. Pegurri)