http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/auguste-rodin/etape-3/mesures-entreprises-surle-verso/?redirect_url=title%3DPerspective

Kunsthaus Zürich

Mesures entreprises sur
le verso

Échange des pièces statiques corrodées tels les ferraillages, les ancrages et les vissages (verso) avec des métaux alliés résistants au chlorure.
En août les importants travaux sur le verso de La Porte de l’Enfer débutèrent. La Compagnie Wetter et ses ingénieurs Michael Salzgeber et Samuel Zubler ont été chargés de la planification et de l’exécution des travaux, en collaboration avec le restaurateur Joseph  Ineichen.
Cette étape des travaux ne prévoit pas de mesures destinées au bronze lui-même, mais plutôt l’échange des éléments statiques à présent complètement corrodés tels les ferraillages, les ancrages et les vissages.
Durant ces derniers mois, une nouvelle structure de support usinée dans un alliage de haute qualité a été conçue et installée. Au delà des exigences aux matériaux, à la précision de fabrication et du montage, la structure de support doit satisfaire un autre critère bien important : elle doit permettre la fixation d’un cadre de voyage permettant le transport vers la Royal Academy de Londres.

Vue globale du verso avant les travaux de restauration. La structure de support originale et les vissages en fer fortement corrodés y sont visibles. La sécurité statique des éléments du côté inferieur est en question à cause de la corrosion totale affectant certaines parties. (Image : F. Forrer, Editing : P. Schwindel)
Vue globale du verso avant les travaux de restauration. La structure de support originale et les vissages en fer fortement corrodés y sont visibles. La sécurité statique des éléments du côté inferieur est en question à cause de la corrosion totale affectant certaines parties.
(Image : F. Forrer, Editing : P. Schwindel)