http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/giacomo-ballaoperations-de-conservation-et-de-restauration/?redirect_url=title%3DCu

Kunsthaus Zürich

Giacomo Balla
Opérations de conservation et de restauration

L’adhésif de refixage (un mélange de JunFunori et de colle d’esturgeon) a été appliqué sur les zones de la couche picturale les plus menacées à l’aide d’un générateur d’aérosol. Cet outil utilise les ultra-sons pour brumiser très finement la colle, qui peut alors être appliquée de manière ciblée au moyen d’un tuyau et d’un embout. Les infimes particules de colle refixent les particules pulvérulentes ayant tendance à se détacher, sans saturer ni assombrir la peinture.
Plusieurs passages ont été nécessaires pour refixer correctement la couche picturale.
Cette méthode n’a cependant pas suffi à refixer les petites écailles instables dans les parties blanches du tableau, plus empâtées. Il a donc fallu employer ici un mélange un peu plus concentré, d’une puissance adhésive supérieure. Sous le microscope, ce mélange a été appliqué au pinceau sous les écailles soulevées, qui ont été ensuite légèrement pressées contre la toile.
Les quelques petites détériorations de la toile ont été recollées, et les lacunes de la couche picturale retouchées.

Ill. 1
Consolidation à l’aide du générateur d’aérosol
Photo: Viola Möckel, Kunsthaus Zürich
Ill. 1
Consolidation à l’aide du générateur d’aérosol
Photo: Viola Möckel, Kunsthaus Zürich
Ill. 2
État avant retouche
Photo: Viola Möckel, Kunsthaus Zürich
Ill. 2
État avant retouche
Photo: Viola Möckel, Kunsthaus Zürich
Ill. 3
État après retouche
Photo: Viola Möckel, Kunsthaus Zürich
Ill. 3
État après retouche
Photo: Viola Möckel, Kunsthaus Zürich