http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/le-maitre-des-oeillets-zurichois/raison-et-objectif-de-la-restauration/?redirect_url=title%253DM%25C3%25A9thodologie

Kunsthaus Zürich

Raison et objectif de la restauration

Depuis la dernière restauration qui eut lieu peu avant ou après l’acquisition de l’œuvre en 1929, 80 ans se sont écoulés ce qui fait qu’à présent surtout les retouches décolorées sautent aux yeux d'une manière gênante.

En outre,  les fluctuations climatiques ont provoqué de nouvelles fissures dans le panneau qui, après sa division, fut parqueté et aminci à une épaisseur de 8 mm. De plus un mauvais montage dans l’encadrement original est à la cause de tensions supplémentaires entraînant une perte de mouvement à de multiples traverses.

La restauration doit donc inclure une optimisation du montage grâce à l’adaptation de l’encadrement, de façon à éviter la création de futures tensions et, par la suite, de nouvelles fissures.  La mobilité des traverses du panneau parqueté doit aussi être réinstaurée pour assurer une certaine flexibilité du panneau aminci lors d’éventuelles et légères  fluctuations climatiques. Il semble toutefois aussi nécessaire d'appliquer des mesures préventives appropriées  au revers  des panneaux destinées à éviter l'extension et l’élargissement des fissures.

Les anciennes retouches fortement décolorées seront ensuite corrigées de manière à obtenir à nouveau un aspect global complet et uniforme. Ceci concerne surtout les retouches noircies et les mauvais masticages dans la partie de l’arrière-fond au brocart doré ainsi que les retouches décolorées effectuées dans toutes les parties fissurées.

Certaines  autres retouches sautent aussi à l'œil dans les parties des vêtements et du sol, et qui devraient aussi  - au moins en partie - être soumises s à une correction chromatique.

Le maître des œillets zurichois
Raison et objectif de la restauration

Les mesures de restauration entreprises depuis le 1.6.2009
Support et encadrement
Les couches colorées

Image UV d'avant la restauration
Les retouches à base d’huile dans la partie peinte apparaissent plus sombres que dans l’original.
Par contre, les retouches partiellement affixées à l’aide de colle dans l’arrière-fond doré se manifestent par une fluorescence légèrement orange.
Image UV d'avant la restauration
Les retouches à base d’huile dans la partie peinte apparaissent plus sombres que dans l’original.
Par contre, les retouches partiellement affixées à l’aide de colle dans l’arrière-fond doré se manifestent par une fluorescence légèrement orange.
Revers du panneau parqueté  lors d’une restauration antérieure comme mesure de stabilisation des fissures et destinée à remédier à l'amincissement.  A cause de grandes tensions apparues dans le panneau en bois, plusieurs traverses ont perdus leur mobilité.
Revers du panneau parqueté lors d’une restauration antérieure comme mesure de stabilisation des fissures et destinée à remédier à l'amincissement. A cause de grandes tensions apparues dans le panneau en bois, plusieurs traverses ont perdus leur mobilité.