http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/max-ernst/?redirect_url=title%3DCommunique%C3%A9s%20%20%2F%2F%2Fcomponents%2Fcom_virtuemart%2Fshow_image_in_imgtag.php%3FmosConfig_absolute_path%3D

Kunsthaus Zürich

Max Ernst

Durant l’été de 1934 Max Ernst acheva la peinture murale grande de 22 mètres carrés intitulée Pétales et jardin de la nymphe Ancolie dans une niche du Bar Mascotte à Zürich. Vers la fin des années 50 l’œuvre fut cependant enlevée du mur et se trouve depuis près de 45 ans au Kunsthaus Zürich. A cause de ses dimensions et du fait que presqu’aucune œuvre de telle taille et créée en cette technique n’ait survécu, cette fresque murale est d’une importance particulièrement grande dans l’œuvre de l’artiste.

Les nombreuses années passées dans un bar et l’enlèvement du mur ont laissé des traces fortement visibles. Plus de deux tiers de la surface ont été repeints. Ceci a eu comme conséquence que l’effet des couleurs de toute la peinture a été nettement transformé. Telle qu’elle se présente actuellement, cette œuvre ne peut à peine plus être considérée comme étant un Max Ernst authentique!

Le but de la restauration était d’enlever les couches non-originales et de révéler le caractère authentique des couches originales de la fresque. Ce travail a été entamé dans un atelier de restauration ouvert au public au Musée Tinguely à Bâle dans le contexte de l’exposition ‘Max Ernst. Pétales et jardin de la nymphe Ancolie’ qui a eu lieu du 12 Septembre 2007 au 27 Janvier 2008, permettant ainsi aux visiteurs de suivre le déroulement de la restauration. Depuis février 2008 les ateliers de restauration du Kunsthaus Zürich poursuivait les travaux de restauration qui ont été terminés vers la fin de septembre. A la mi-octobre, elle est voyagée à la Menil Collection à Houston pour participer a une exposition dédiée a Max Ernst.

La restauration de ‘Pétales et jardin de la Nymphe Ancolie’, en prêt permanent du Kunsthaus Zürich au Musée Tinguely, bénéficie du soutien du Musée Tinguely et l’engagement culturel de Roche et de la Fondation BNP Paribas Suisse.

Pétales et jardin de la nymphe Ancolie, 1934
Max Ernst
Kunsthaus Zürich
hauteur: 415 cm Largeur: 531 cm
(Photo: Kunsthaus Zürich)
Pétales et jardin de la nymphe Ancolie, 1934
Max Ernst
Kunsthaus Zürich
hauteur: 415 cm Largeur: 531 cm
(Photo: Kunsthaus Zürich)