http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/max-ernst/du-bar-au-musee/?redirect_url=title%3Dlibrar

Kunsthaus Zürich

Du bar au musée

En 1933 Max Ernst fut commissionné pour aménager un mur du Mascotte-Bar. Aujourd’hui comme à l’époque ce bar se trouve au premier étage du Théâtre Corso à Zürich. Durant les mois d’été de 1934 Max Ernst peint le mural «Pétales et jardin de la Nymphe Ancolie» mesurant presque 22 mètres carrés directement sur le mur en utilisant la technique ‘al secco’. La fresque contribua fortement à l’ambiance avant-gardiste du Mascotte-Bar justement rénové. Après une autre rénovation ayant lieu en 1955, cette fois dans le style New Orléans, la fresque surréelle d’Ernst n’allait plus bien avec le nouveau décor et fut cachée pour un certain temps derrière un bout de toile. Vers la fin des années 50 la fresque fut enlevée du plâtre porteur en employant la et transférée sur 18 panneaux de bois contreplaqués. À présent elle se trouve encore toujours sur ce support.
L’œuvre ainsi divisée trouva une nouvelle place au Kunsthaus Zürich – dans un premier temps en tant qu’œuvre en prêt permanent et plus tard, grâce à des interventions financières privées, elle a pu être acquise pour le Kunsthaus. Elle était exposée durant maintes années dans le foyer de l’escalier au premier étage, puis, en 1976, elle fut transférée dans la grande galerie dans le building historique conçu par Moser.
En 2004, au sein des travaux de rénovation du Kunsthaus et après une présence presque ininterrompue de 40 ans, l’œuvre a du être déménagée dans les dépôts du Kunsthaus.

Corso-Haus au Bellevue à Zürich, 2007 Image: Kerstin Mürer
Corso-Haus au Bellevue à Zürich, 2007
Image: Kerstin Mürer