http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/max-ernst/etat-intermediaire/?redirect_url=title%3DNou

Kunsthaus Zürich

Etat intermédiaire

Etat intermédiaire en janvier 2008
Etat intermédiaire en janvier 2008

L’objectif de ces images est de visualiser l’ampleur du préjudice esthétique des retouches et la portée des interventions de la restauration. Sur la première image n’est encore libérée que la moitié de la fresque. Les parties endommagées sont nettement reconnaissables à leur teinte blanche sur les panneaux supérieurs. Les différents degrés de décoloration des panneaux sont aussi bien visibles. Le deuxième panneau de gauche de la rangée du milieu a été restauré, inclus masticage et retouches. A gauche et à droite de ce panneau se trouvent des reproductions sur papier - les originaux étaient à ce moment en voie de restauration. L’état intermédiaire dévoile déjà à quel point les couleurs et l’effet spatial ont changés : l’arrière-plan est d’un bleu clair net et les feuilles vertes plus riches en nuances et volumes. De plus, on voit comme les parties repeintes ont en général altéré les couleurs ainsi que leur luminosité.

Etat intermédiaire en juin 2008
Etat intermédiaire en juin 2008

A exception du coin de gauche en haut du panneau de la deuxième image, toutes les couches non-originales ont été enlevées. Après cette étape de restauration les différences de luminosité deviennent encore plus évidentes ainsi que les parties fortement érodées sur le bas des panneaux. Ces dommages datent de l’époque entre 1934 et 1960 où la fresque se trouvait encore dans le bar.