http://www.kunsthaus.ch/fr/collection/restauration/exemples-pratiques/vue-en-coupe-de-la-couche-picturale-bonnard/?redirect_url=title%3Dbiblioth%C3%A8q

Kunsthaus Zürich

Pierre Bonnard

Vue en coupe de la couche picturale

Coupe de l’échantillon prélevé P1: structure de la couche picturale
Coupe de l’échantillon prélevé P1: structure de la couche picturale

Bonnard n’utilisait pas de peintures en tubes, mais mélangeait lui-même pigments et liants sur sa palette. L’examen en coupe d’un échantillon de peinture rose fait distinctement apparaître des pigments moulus plus ou moins finement: les particules de rouge, de blanc et de noir sont assez grossières, tandis que celles de carmin et d’orange sont beaucoup plus fines.

Le liant utilisé pour cette préparation est encore en cours d’analyse scientifique.

P1: zone de prélèvement du minuscule échantillon de couche picturale
P1: zone de prélèvement du minuscule échantillon de couche picturale