http://www.kunsthaus.ch/fr/expositions/apercu/oskar-kokoschka/?redirect_url=title%3Ddepa

Kunsthaus Zürich

Oskar Kokoschka: Une rétrospektive

14 décembre 2018 – 10 mars 2019

Oskar Kokoschka (1886 –1980) compte aujourd’hui parmi les artistes les plus importants du 20e siècle. Son influence durable sur la production artistique de l’après-guerre jusqu’à aujourd’hui est incontestée et reste pourtant une énigme: dans une Europe ébranlée par deux guerres mondiales, où le réalisme était tombé en disgrâce, Kokoschka s’engagea résolument pour la reconnaissance de l’art figuratif. Toute sa vie durant, il resta attaché à la force d’un art allant bien au-delà de la propagande d’État, ce que reflète l’ensemble de son oeuvre. Pour reprendre les termes mêmes de Kokoschka: «L’art officiel est toujours kitsch parce qu’il sert le commanditaire anonyme, ce qui élimine l’expérience vécue.» – «La fuite actuelle devant la figuration s’explique peut-être moins par une incapacité à créer que par un étiolement de la capacité à vivre l’expérience du moment.»

L’exposition est conçue comme une rétrospective et entend prendre en compte, à travers quelque 150 pièces, toutes les périodes de création de l’artiste. Elle présente également les techniques utilisées par celui-ci comme la peinture à l’huile, les pastels, le dessin, l’aquarelle, la gravure, ainsi que ses pièces de théâtre, décors et costumes. Le Kunsthaus Zürich a joué très tôt un rôle important dans la carrière de Kokoschka. Avec une dizaine de peintures à l’huile, dont des chefs-d’oeuvre comme «Couple d’amoureux au chat» (1917), le fonds de la collection est donc bien fourni. Pendant les 27 dernières années de sa vie, l’artiste a vécu en Suisse, ce qui explique que des pans importants de sa succession se trouvent aussi à Vevey et à Zurich et non seulement à Vienne. En Suisse, la dernière rétrospective Kokoschka a eu lieu en 1986 au Kunsthaus Zürich. Il est donc temps de remettre les originaux spectaculaires de ce peintre expressif au coup de pinceau unique à la portée de générations nouvelles comme à celle de ses admirateurs de longue date.

Avec le soudetien de:

Truus & Gerrit van Riemsdjik Stiftung

Oskar Kokoschka, L’œuf rouge, 1940 –1941
Huile sur toile, 61 x 76 cm
National Gallery in Prague, © Fondation Oskar Kokoschka, Vevey / 2017 ProLitteris, Zurich
Oskar Kokoschka, L’œuf rouge, 1940 –1941
Huile sur toile, 61 x 76 cm
National Gallery in Prague, © Fondation Oskar
Kokoschka, Vevey / 2017 ProLitteris, Zurich