http://www.kunsthaus.ch/fr/information/la-compagnie/domaines-specialises/finances-et-comptabilite/?redirect_url=title%3DImpres

Kunsthaus Zürich

Finances et comptabilité

Le modelage avec les chiffres

D'un côté, le département des finances et de comptabilité (DFC) rassemble les activités variées concernant la boutique, la caisse et la réception, et les services aux visiteurs, de l'autre côté il s'occupe de la comptabilité, des contrôles financiers et de la gestion de l'office des membres. Le travail de la Zürcher Kunstgesellschaft se base sur les principes standardisés de gestion, et telle toute les petites et moyennes entreprises (PME) avec environ 120 employés à temps plein et partiel, le Kunsthaus se dédie aux tâches de comptabilité habituelles: comptabilité des actifs et passifs, comptabilité des finances, gestion des paiements par internet, les bilans et les calculs de profits, les contrôles des liquides et l'administration des salaires. Ils s'y ajoutent les calculs des salaires, les questions d'assurances et de contrats. À notre travail quotidien s'ajoute le reportage et l'élaboration des données en statistiques pour usage interne, communal ou cantonal, et la recherche de solutions en ce qui concerne les questions de la taxe sur la valeur ajoutée comme aussi la recherche de fonds pour entretenir une réserve dédiée aux rénovations.

Le cycle financier débute vers la fin de l'été lorsque tous ceux qui reçoivent ou dépensent des fonds sont intégrés dans le processus de planification et de budgétisation. Nos efforts de décentralisation mènent à ce que les responsabilités sont conférées aux départements individuels, sans pour autant perdre de vue les dépenses et les gains impliqués. Le plan consolide des profits, c'est à dire «le budget», et devient donc la ligne directrice à suivre pour toutes les actions futures. La supervision et le contrôle du budget signifient que les responsables du DFC suivent de très proche les collègues responsables des projets et des allocations de budget et les soutiennent avec les données et analyses nécessaires. Les surplus de revenus servent au développement continu de l'infrastructure opérationnelle et personnelle, et les équipes collaborent pour en déterminer les modules avec des contrôles internes mis en place pour en garantir le succès. Dans le bureau des membres, nous analysons les fluctuations dans les chiffres des adhésions et nous traitons les requêtes des membres amateurs d'art loyaux. Vers la fin de l'année, lorsque les membres règlent leurs cotisations d'adhésion, notre bureau s'anime énormément: ces revenus, ajoutés aux autres sommes, délimitent le cadre dans lequel nous pouvons financer les multiples activités variées du Kunsthaus.

De gauche à droite: Hans Peter Meier (responsable), Carin Cornioley, Christian Bachmann, Thomas Hink
Photo © Caroline Minjolle
De gauche à droite: Hans Peter Meier (responsable), Carin Cornioley, Christian Bachmann, Thomas Hink
Photo © Caroline Minjolle