http://www.kunsthaus.ch/fr/informations/la-compagnie/?redirect_url=title%3DPer%D0%A0%E2%80%9C%D0%92%C2%A7age

Kunsthaus Zürich

Bienvenue

Chères visiteuses, chers visiteurs

La peinture française du 19e siècle, incarnation par excellence de la suprématie culturelle de toute une nation, quasi-synonyme de sa grandeur dans le monde, la peinture française, brocardée par le public et la critique?! Depuis cent ans, on célèbre l’impressionnisme et le postimpressionnisme, et vous pouvez admirer au Kunsthaus une collection étonnante d’œuvres de ces mouvements, laquelle va s’agrandir formidablement d’ici quelques années avec l’entrée de la Collection Bührle. Mais en y regardant de plus près, on pourrait se demander s’il n’y a pas eu simplement popularisation, à la fin du 19e siècle, d’une avant-garde historique et de quelques-uns des représentants de cette forme d’art à l’éclosion fulgurante. Proposer et reproposer les mêmes artistes et les mêmes thèmes au public est une démarche qui, pour légitime qu’elle soit, confine à un certain opportunisme, non dénué de pièges. Après avoir été présenté une énième fois comme «peintre de la lumière», Monet ne risquerait-il pas de s’user à la manière d’un couteau devenu impossible à aiguiser? Avec cette grande exposition consacrée à l’art français entre 1820 et 1880, notre propos est différent: ouvrir davantage le champ d’intérêt de l’histoire de l’art et susciter la curiosité pour des artistes et des œuvres qui ont –injustement- disparu de la conscience visuelle. Dans la grande salle d’exposition, vous serez surpris par la richesse de cette exposition qui éclaire toute une époque d’un jour vraiment nouveau.

Quand la Collection Bührle s‘installera dans l’extension du Kunsthaus conçue par David Chipperfield, la Fondation, à laquelle appartiennent les œuvres, aura accompli un travail extraordinaire pour faire toute la lumière sur leur provenance. L’origine de toutes les œuvres de l’ancienne collection d’Emil Bührle a été récemment examinée et publiée, et sur cette base une équipe conduite par le célèbre historien Matthieu Leimgruber va poursuivre les recherches sur l’entrepreneur collectionneur. Au Kunsthaus, les résultats seront intégrés dans la documentation consacrée à la Collection Bührle.

Nous sommes très heureux de vous accueillir au Kunsthaus en cette saison particulièrement propice aux visites d’expositions («La Réforme» est à voir absolument), lors de nos visites guidées, de nos ateliers et dans notre fabuleuse collection d’impressionnistes. Au fait, saviez-vous que notre boutique vient de changer et d’élargir encore son choix d’articles? ... Au cas où vous auriez prochainement l’envie de faire un cadeau qui soit à la fois beau, judicieux, pratique et économique!

Bienvenue au Kunsthaus!

Christoph Becker

Christoph Becker
Photo © Severin Jakob
Christoph Becker
Photo © Severin Jakob