http://www.kunsthaus.ch/fr/informations/la-compagnie/histoire/?redirect_url=title%3DCommunique%EF%BF%BDs%20%20%2F%2F%2Fcomponents%2Fcom_virtuemart%2Fshow_image_in_imgtag.php%3FmosConfig_absolute_path%3D%2F%2Fimages%2Fstories%2Fex.gif

Kunsthaus Zürich

Histoire de la Zürcher Kunstgesellschaft 
et de la collection du Kunsthaus

Établie en 1787, la Künstlergesellschaft commençait à collectionner des œuvres d'art en 1794. Chaque membre offrait soit un de ses propres dessins, soit celui d'un autre artiste – qui allaient à chaque fois produire un «Malerbuch» – un livre de dessins. En 1812, les artistes et les amateurs d'art prennent un crédit pour acheter une propriété qui sert d'abord de centre de rencontre et de bar. Grâce à une collecte internationale, les membres réussissent à obtenir cette nouvelle attraction majeure pour Zürich qu'est le «Gessnerische Gemählde-Cabinet» qui comprend 24 gouaches de paysages idylliques et de nombreux dessins de Salomon Gessner.

À partir de 1840, l'association organise des expositions alternantes, qui en 1847 conduiront à l'élargissement du site avec une aile de galeries conçues par Gustav Albert Wegmann, l'architecte de la Villa Tobler et de l'école cantonale. La nouvelle galerie est pendant longtemps dominée par les pièces de la collection offerte en 1854 par le colonel Keller zum Mohrenkopf: y figure une sélection représentative de peintures zurichoises rangeant de Hans Asper aux oeuvres du 18ème.

Pour attirer un public plus grand, la Künstlergesellschaft constitue en 1853 le «Zürcher Kunstverein» qui parvient à collecter des recettes petites mais régulières, servant à agrandir la collection avec des œuvres en majorité locales ou suisses. En 1885, le peintre A. Rudolf Holzhalb fait un legs de CHF 100'000 à la Künstlergesellschaft, qui sont mis en œuvre pour rembourser les dettes existantes, rénover la galerie (la surface des murs est agrandie de 90 a 144 m2) et établir un fonds pour la construction d'un nouveau musée. Un peu plus tard, en 1890, le gouvernement fédéral et ensuite en 1892 la Fondation Gottfried Keller commençait à montrer dans la galerie les tableaux acquis avec des fonds bien plus importants.

En 1895, l'association «Künstlerhaus Zürich» est fondée et une salle provisoire pour des expositions temporaires est ouverte à la Börsenstrasse. Une année plus tard, la fusion des associations «Zürcher Kunstverein» et «Künstlerhaus Zürich» donne lieu à la «Zürcher Kunstgesellschaft», événement qui intensifiera les efforts dirigés vers la construction d'un immeuble de musée approprié. En 1898, Heinrich Schulthess von Meiss fait un legs à la Kunstgesellschaft de sa collection de 80 tableaux de fameux artistes contemporains allemands et suisses. En 1910, le Kunsthaus, construit sur un terrain offert par le conseiller municipal Landolt, ouvre ses portes d'un immeuble qui, selon son architecte, Karl Moser, n'était ni «musée» ni «galerie», mais les deux à la fois. Le nom «Kunsthaus» (maison d'art) reflet consciemment les dénominations de l'époque, les aspirations démocratiques et les efforts d'introduire le public à l'art.

À cause de la taille encore très petite de la collection, le premier conservateur, Wilhelm Wartmann (directeur jusqu'en 1949), se concentre sur l'art suisse: outre l'extrêmement intéressante collection locale de l'époque, il rassemble des groupes constitués d'œuvres du gothique tardif et d'œuvres de Johann Heinrich Füssli.

À l'occasion de la grande exposition de Ferdinand Hodler en 1917, Alfred Rütschi s'aperçoit que les fonds d'acquisition sont insuffisants, et il crée par la suite la «Vereinigung Zürcher Kunstfreunde», qui, jusqu'aujourd'hui, continue régulièrement à enrichir la collection de nouvelles acquisitions signifiantes. Alfred Rütschi a en outre mis à la disposition du Kunsthaus plusieurs grandes compositions et d'importants paysages provenant de sa propre collection.

En 1920, le Kunsthaus devient bénéficiaire du legs portant sur la grande collection de Hans Schuler et qui inclut pour la première fois des oeuvres des impressionnistes et post-impressionnistes français: Renoir, Cézanne, Van Gogh, Bonnard. En 1922, après de longues années de préparation, Wartmann organise sa première exposition de Edouard Munch et commence ainsi la plus grande collection d'œuvres de l'artiste norvégien hors de la Scandinavie.

En 1925, l'architecte Karl Moser agrandit le Kunsthaus. En 1929, Dr. Hans E. Mayenfisch commence à acheter des œuvres d'artistes suisses pour le Kunsthaus. Au moment de sa mort en 1957, la collection s'éleva à plus de 450 œuvres. En 1949, Leopold Ruzicka, lauréat du prix Nobel en chimie, établit une fondation avec son exceptionnelle collection de peintures néerlandaises du 17ème siècle. Quand en 1950 René Wehrli remplace le directeur Wilhelm Wartmann, l'accent de la collection est mis sur la peinture française de la période d'après Monet, et, après la rétrospective dédiée à Monet, deux grands tableaux de nymphéas sont acquis.

1958 marque l'ouverture de la grande et flexible salle d'expositions, dont les plans avaient été commencé à partir de 1944 par les frères Pfister et financée par Emil G. Bührle. En 1965, un groupe d'amateurs d'art proches aux frères Bechtler crée une fondation avec la plus importante collection d'œuvres de Alberto Giacometti, auquel l'artiste lui-même ajoute des œuvres. En 1966, Nelly Bär établit la Salle Werner-Bär et offre un groupe de sculptures qui rangent de Rodin à Richier. Et c'est grâce à Gustav Zumsteg, au soutien d'autres mécènes et celui de l'artiste lui-même que la Salle Marc Chagall a pu être ouverte en 1973.

Pendant cette période, Erna et Curt Burgauer commencent à offrir au Kunsthaus des oeuvres de leur collection d'art moderne. 1976 est l'année qui marque l'agrandissement du Musée par Erwin Müller et l'ouverture du nouvel immeuble. Felix Baumann remplace René Wehrli dans la fonction de directeur. Le soutien de nombreux donateurs permet en 1980 d'établir une collection bien complète d'œuvres qui documentent le mouvement Dada. En 1984, la collection de Johanna et Walter L. Wolf élargit considérablement la collection du Kunsthaus avec des œuvres françaises rangeant de l'impressionnisme au moderne classique. Betty et David M. Koetser confient en 1986 leur importante collection de peintures néerlandaises, baroques italiennes et celles du Settecento vénitien à la collection. En 1995, Walter Haefner offre au Kunsthaus douze excellents tableaux d'artistes rangeant de Monet à Magritte.

La Villa Tobler a connu des travaux de rénovation et de conservation méticuleuse de 1998 à 2000, soulignant son rôle de nouveau siège pour l'administration et de bâtiment de représentation. En septembre, Christophe Becker suit au poste de directeur à Felix Baumann et l'électorat de Zurich vote en faveur d'un crédit de 28,5 millions de francs suisses destiné à la rénovation du Kunsthaus. En 2001, le Kunstrat choisit une nouvelle stratégie artistique à suivre: des groupes de travail internes et une commission publique d'experts étudient le futur du Kunsthaus, tandis que des reformes structurelles internes ont lieu et que les travaux de rénovation commencent.

Le 28 Mai 2002, Thomas W. Bechtler, quittant son poste comme président de la Zürcher Kunstgesellschaft, Christoph Becker le directeur du Kunsthaus, et Elmar Lederberger, le maire de la ville de Zurich, présentent des plans pour un agrandissement du musée sur le Heimplatz. Depuis juin 2002, Walter B. Kienholz, le nouveau président de la Zürcher Kunstgesellschaft, une des plus grandes associations d'art en Europe regroupant 20'000 membres, soutient les efforts d'agrandissement qui ont comme but entre autre de créer plus d'espaces pour la collection croissante. L'expansion envisagée devrait se voir réalisée en 2017.

Franz Hegi (1774–1850)
Les galeries du «Künstlergüetli», ca. 1848 
Kunsthaus Zürich, Malerbuch 17, p. 1
Franz Hegi (1774–1850)
Les galeries du «Künstlergüetli», ca. 1848
Kunsthaus Zürich, Malerbuch 17, p. 1
«Verzeichniss der Kunstwerke, die den 5. Mai 1801 auf Veranstaltung der Künstler-Gesellschaft in Zürich, öffentlich Ausgestellt worden» / [Künstler-Gesellschaft Zürich]. – [Zürich] : [Künstler-Gesellschaft], [1801]. – 16 S.; 16,5 cm 
Premier catalogue d'exposition, publié par la Künstler-Gesellschaft
«Verzeichniss der Kunstwerke, die den 5. Mai 1801 auf Veranstaltung der Künstler-Gesellschaft in Zürich, öffentlich Ausgestellt worden» / [Künstler-Gesellschaft Zürich]. – [Zürich] : [Künstler-Gesellschaft], [1801]. – 16 S.; 16,5 cm
Premier catalogue d'exposition, publié par la Künstler-Gesellschaft
«Protokoll der Kuenstler-Gesellschaft: angefangen Octob. 1803 von J. Horner, Prof.»
Protocole rédigé par Prof. Jacob Horner, membre de la Künstler-Gesellschaft depuis 1802.
«Protokoll der Kuenstler-Gesellschaft: angefangen Octob. 1803 von J. Horner, Prof.»
Protocole rédigé par Prof. Jacob Horner, membre de la Künstler-Gesellschaft depuis 1802.
«Statuten der Künstlergesellschaft in Zürich: festgesetzt am 6. October 1831. – Zürich Friedrich Schulthess, [1831]»
Les premiers statuts imprimés de la Künstlergesellschaft
«Statuten der Künstlergesellschaft in Zürich: festgesetzt am 6. October 1831. – Zürich Friedrich Schulthess, [1831]»
Les premiers statuts imprimés de la Künstlergesellschaft