L’exposition est conçue comme un tour d’horizon, tout en se concentrant sur la riche période créative qui précède la Première Guerre mondiale. Plus de 140 œuvres de sculptures, peintures et objets décoratifs.

Admission

CHF 18.–/14.– (tarif réduit et groupes) Collection inclus. Entrée gratuite pour les adhérents et les moins de 17 ans.

ORGANISER VOTRE VISITE

À l’attention des groupes

Nous serons ravis de vous accueillir! Pour des raisons d’organisation, l’inscription est obligatoire. info@kunsthaus.ch+41 44 253 84 84

Où se trouve l'exposition ?

Dans le bâtiment Chipperfield, au 2e étage !

Aristide Maillol (1861–1944) est le plus important sculpteur français des débuts de l’art moderne après Auguste Rodin. Moderne, mais en même temps intemporel, l’art sensuel de cette figure majeure à l’influence déterminante incarne les valeurs de clarté et d’équilibre des formes, et en cela, Maillol parachève la tradition classique.

Plus de 140 œuvres seront rassemblées. Aux sculptures – toutes les plus grandes œuvres de l’artiste seront réunies – s’ajouteront des peintures: Maillol avait commencé sa carrière comme peintre, genre dans lequel il s’est illustré par des tableaux de qualité, mais jusqu’ici peu connus hors de France. Seront également visibles des objets décoratifs, des tapisseries créées par Maillol et de fabuleux dessins. Des tableaux de contemporains tels que Paul Gauguin, Maurice Denis ou Édouard Vuillard complèteront l’ensemble et mettront en évidence la proximité de Maillol avec ces artistes.

Maillol_DSC3480.tif
Vue d'exposition, Photo © Franca Candrian, Kunsthaus Zürich
Maillol_Relief.jpg
Aristide Maillol, Femme accroupie, 1911 (modèle), Paris, Fondation Dina Vierny – musée Maillol, photo © J.-L. Losi
Maillol_Leda.jpg
Aristide Maillol, Léda, 1901–1902, Collection particulière, photo © J.-L. Losi
Maillol_DSC9731.jpg
Vue d'exposition, Photo © Franca Candrian, Kunsthaus Zürich
Maillol_ Le-cycliste.jpg
Aristide Maillol, Le Cycliste, 1907–1908, Kunstmuseum Basel, acquis 1938, photo © Kunstmuseum Basel
Maillol_Tapisserie-de-la-Baigneuse.jpg
Aristide Maillol, La Vague, dit aussi Femme à la vague, ou La Baigneuse, 1896 Écran de cheminée, broderie à l’aiguille au point lancé, sans doute exécutée par Clotilde Maillol, Paris, Fondation Dina Vierny - musée Maillol, photo © J.-A. Brunelle
Maillol_Danseuse.jpg
Aristide Maillol, Danseuse, vers 1895, Paris, musée d‘Orsay, © RMN Grand-Palais (musée d‘Orsay) / Hervé Lewandowski
Maillol_DSC9712.jpg
Vue d'exposition, Photo © Franca Candrian, Kunsthaus Zürich
Maillol_Enfant-couronne.jpg
Aristide Maillol, L‘Enfant couronné, vers 1890–1892, Paris, Fondation Dina Vierny - musée Maillol, photo © J.-A. Brunelle
Maillol_Leda-vase.jpg
Aristide Maillol et André Metthey (céramiste), Léda, vers 1907, Paris, collection Larock-Granoff, photo © collection Marc et Pierre Larock
Maillol_DSC3479.jpg
Vue d'exposition, Photo © Franca Candrian, Kunsthaus Zürich

Visites guidées publiques

  • En français : Dimanche 30. octobre à 14h
  • Prix: Billet de l’exposition + CHF 6.– / CHF 4.– (tarif réduit et membres)
  • Inscription sur l'agenda!

Visite guidée privée

Nous serons ravis de répondre aux envies particulières de votre groupe.

  • Max. 20 personnes
  • Allemand, anglais, français, italien
  • CHF 190.– (allemand) / CHF 220.– (autres langues) + billet d'admission (tarife groupe)
  • Durée: 1 heure

Le grand sculpteur du corps féminin

Par rapport à la sculpture impétueuse de Rodin, qui sut par son génie la charger d’énergie et d’émotions et ainsi réinventer le genre pour la France et le 19e siècle, les œuvres de Maillol paraissent plus mesurées, plus classiques dans leur expression. La modernité de Maillol, pourtant bien réelle, réside dans l’inscription de ses figures dans des formes globales claires qui reposent souvent, même si l’on ne s’en aperçoit pas au premier regard, sur une analyse géométrique du corps – en l’occurrence du corps féminin. En effet, si Rodin n’a cessé de représenter des hommes, des couples, et même des groupes entiers de personnages des deux sexes, le «Cézanne de la sculpture», comme Maillol est parfois appelé, reste le grand sculpteur de la figure féminine, nue le plus souvent. Avec une maîtrise remarquable, il traite le nu féminin (le grand thème de sa vie) en allant vers la synthèse et la simplification, pour finalement aboutir à une monumentalité tout en puissance. Tandis que les sculptures des débuts s’accordent encore à la perfection avec les intérieurs peints par les Nabis et l’esprit progressiste de ce groupe d’artistes, Maillol achève sa carrière en titan hors du temps. D’autres grands sculpteurs en sont déjà, et depuis longtemps, à soumettre le corps, l’être et la figure à de nouvelles interrogations. Maillol, lui, reste fidèle à l’image classique du corps, qu’il transpose avec virtuosité, grâce au jeu des masses et de la pondération, dans des compositions tectoniques qui frôlent parfois l’impossible.

L’exposition dans le bâtiment Chipperfield est organisée par les Musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris, le Kunsthaus Zürich, et La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent, Roubaix , avec le partenariat exceptionnel de la Fondation Dina Vierny – Musée Maillol.

Votre visites #kunsthauszürich

Taeuber_Arp_DSC9526.jpeg

L'image de la femme aujourd'hui

Au Kunsthaus est nait l’idée de compléter l’étape zurichoise de cette exposition, conçue au Musée d’Orsay, par une publication. Dans cette dernière, la «Vénus au collier», un nu féminin grandeur nature de Maillol appartenant à la collection du Kunsthaus, est envoyée en voyage dans les salles du musée, où elle rencontre des œuvres figuratives et abstraites d’artistes femmes, classiques, modernes et contemporaines. La représentation de la femme, qui chez Maillol reste très traditionnelle sur le plan du contenu, est ainsi confrontée au travail artistique de femmes qui interrogent son œuvre dans une perspective actuelle.

Publication de la collection D/E CHF 21.- disponible dans la boutique Chipperfield et online

Ill: Aristide Maillol, La Nuit, 1909, Paris, Fondation Dina Vierny - musée Maillol, photo © J.-L. Losi