Aristide Maillol (1861–1944) – le «Cézanne de la sculpture» – est le plus important sculpteur français des débuts de l’art moderne après Auguste Rodin. Novateur, mais en même temps intemporel, l’art sensuel de Maillol incarne les valeurs de clarté et d’équilibre des formes, ce en quoi il parachève la tradition classique. L’exposition est conçue comme un tour d’horizon, mais se concentre sur la riche période créative qui a précédé la Première Guerre mondiale, lorsque l’artiste a découvert sa véritable vocation et s’est révélé en tant que sculpteur.
L’exposition rassemble plus de 150 œuvres qui éclairent toutes les facettes du travail de Maillol. L’artiste avait commencé sa carrière comme peintre, genre dans lequel il s’est illustré par une œuvre d’un charme extraordinaire, mais trop peu connue hors de France. On pourra voir aussi des tapisseries, des faïences, des gravures, des livres et, bien sûr, nombre de dessins enchanteurs. Quelques œuvres de ses contemporains Auguste Rodin, Paul Gauguin, Maurice Denis ou Édouard Vuillard complètent la présentation et permettent de resituer son travail dans l’histoire de la sculpture.

L’exposition dans le bâtiment Chipperfield est organisée par le Kunsthaus Zürich, les musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris, et la Piscine, Roubaix, avec le partenariat exceptionnel de la Fonda-tion Dina Vierny-Musée Maillol.

Ill: Aristide Maillol, La Montagne, 1937, Musée d’Orsay, déposé à Lyon, Musée des Beaux-Arts, Photo © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / René-Gabriel Ojeda