Mises en scène de la nature indomptée aux sommets des Alpes, heures dramatiques de l’histoire helvétique, naufrages chargés de pathos: cette exposition consacrée au romantisme suisse transforme le Kunsthaus Zürich en un panorama d’émotions fortes.

Tour d’horizon

Entrée

CHF 23.–/18.– (tarif réduit et groupes)
Entrée gratuite pour les adhérents et les moins de 17 ans. Conseil : Réductions pour séniors (AVS) le mercredi

ORGANISER VOTRE VISITE

À l’attention des groupes

Nous serons ravis de vous accueillir! Pour des raisons d’organisation, l’inscription est obligatoire. info@kunsthaus.ch, +41 44 253 84 84

À travers plus de 150 œuvres, elle embrasse la production artistique allant de Johann Heinrich Füssli au premier Arnold Böcklin en passant par Alexandre Calame. Elle démontre l’éminente contribution des artistes suisses à l’évolution de la peinture de paysage et fait revivre la fascination exercée par les glaciers, les neiges éternelles et les sublimes montagnes.

Mais le romantisme s’aventure aussi dans des domaines situés au-delà de la pensée rationnelle. La passion, l’ivresse des sens, la fascination pour l’inexplicable sont des dimensions fondamentales invoquées par l’art de cette époque. Elles reflètent un sentiment existentiel qui est de nouveau très en vogue pour l’alternative qu’il offre à notre quotidien hyperrationalisé. Raison de plus pour faire revivre, sous toutes ses facettes, l’esprit de renouveau que le romantisme suisse incarne avec tant de vitalité. En associant à ce voyage de célèbres romantiques, y compris des pays voisins, notre tour d’horizon rendra hommage au romantisme suisse en le replaçant dans une perspective internationale.

Commissaire: Jonas Beyer

--

Image ci-dessus:

Alexandre Calame, Le Grand Eiger au soleil levant, 1844 (détail), dépôt de la Confédération suisse, Office fédéral de la culture, Fondation Gottfried Keller

Avec le soutien de: