Le Kunsthaus Zürich présente le plus vaste panorama jamais proposé de carnets de croquis de l’artiste suisse Rudolf Koller (1828–1905). Koller est célèbre pour ses portraits animaliers particulièrement expressifs ainsi que pour sa «Poste du Gothard», tableau iconique de la peinture helvétique, qui se trouve lui aussi au Kunsthaus Zürich.

Koller_DSC9249.jpeg
Vue de l'exposition, photo © Franca Candrian

Des croquis aux études à l'huile

Admission

CHF 23.–/18.– (tarif réduit et groupes) inclus la collection.
Entrée gratuite pour les adhérents et les moins de 17 ans.


Visite guidée privée

Nous serons ravis de répondre aux envies particulières de votre groupe.

  • Max. 20 personnes
  • Allemand, anglais, français, italien
  • CHF 190.– (allemand) / CHF 220.– (autres langues) + billet d'admission (tarife groupe)
  • Durée: 1 heure

Le Kunsthaus Zürich détient 67 des 85 carnets de croquis de Rudolf Koller conservés. Si l’on ajoute d’autres dessins, gravures, études à l’huile et tableaux de sa main, cet ensemble fait de lui l’un des artistes les mieux représentés au Kunsthaus. La présentation «Rudolf Koller. Les carnets de croquis» ouvre les portes d’un incommensurable univers de croquis on ne peut plus différents les uns des autres, où les exercices de dextérité d’aspect ludique côtoient des dessins détaillés. Ce panorama complet vient couronner un projet de restauration et de numérisation de plusieurs années, au terme duquel ces carnets peuvent être exposés sous leur meilleur jour. L’exposition donne à voir les carnets les plus éloquents, que complètent des feuilles magistrales déjà extraites par le passé de leur livret d’origine. Elle instaure en outre un dialogue entre les carnets de croquis et les études à l’huile de Koller, comme celles qui ont préparé «La Poste du Gothard», pour que le public puisse suivre directement les étapes du cheminement ayant mené au tableau.

Les visiteurs pourront découvrir toute la variété des techniques et des outils auxquels Koller a eu recours dans ses carnets, et dont l’éventail va du graphite, de la plume et du fusain jusqu’au pastel.

Koller_Erste_Skizze_zu_Gotthardpost.jpg
Rudolf Koller, Première esquisse de «La Poste du Gothard», 1873, Kunsthaus Zürich, Fondation Gottfried Keller, Office fédéral de la culture, Berne, 1896
Koller_Studie_zu_Die_Gotthardpost.jpg
Rudolf Koller, Étude pour «La Poste du Gothard». Tiré de: Carnet de croquis P 42, fol. 43, avant 1873, Kunsthaus Zürich, 1905
Koller_Studie_zu_Kuehe_im_Wasser.jpg
Rudolf Koller, Étude pour «Vaches dans l‘eau». Tiré de: Carnet de croquis P 55, fol. 32, avant 1869, Kunsthaus Zürich, 1905
Koller_Studie_zu_Idylle_am_Hasliberg_1862.jpg
Rudolf Koller, Étude pour «Idylle au Hasliberg». Tiré de: Carnet de croquis P 36, fol. 35, 1862/1864, Kunsthaus Zürich, 1905
Koller_Studie_zu_Idylle_am_Hasliberg.jpg
Rudolf Koller, Étude pour «Idylle au Hasliberg». Tiré de: Carnet de croquis P 28, fol. 4, avant 1864, Kunsthaus Zürich, 1905
Koller_Zehn_Kuehe.jpg
Rudolf Koller, Dix vaches. Tiré de: Carnet de croquis P 67, fol. 25, 1869/1870, Kunsthaus Zürich, 1905
Skizzenbuch-Teaser-2.png

Originaux sur place. Croquis numérisés en ligne

Les carnets de croquis proviennent tous de la collection d’arts graphiques du Kunsthaus, et en temps normal, ils ne peuvent être consultés que sur inscription préalable. Ce vaste panorama proposé aujourd’hui offre l’occasion rare de découvrir un virtuose du dessin auquel le qualificatif de «peintre animalier» ne rend assurément pas justice. Depuis cette année, il est également possible de feuilleter virtuellement déjà une dizaine de carnets de croquis de l’artiste sur et d’établir ainsi des liens transversaux entre son œuvre dessiné et son œuvre peint, d'autres livres suivront. Dans l’exposition même, des postes multimédias invitent à naviguer dans différents volumes.

La restauration et la numérisation des carnets de croquis de Rudolf Koller ont été rendues possibles par la Stiftung Familie Fehlmann, Winterthur.

floorplan_iphone_mockup_05.jpg

Où se trouve l'exposition ?

Rudolf Koller. Les carnets de croquis se trouvent dans le bâtiment Moser, au rez-de-chaussée, dans le cabinet.

AFFICHER DANS LE GUIDE DU VISITEUR

Ill: Rudolf Koller, Lion au repos, tiré de: Carnet de croquis P 65, fol. 2, 1851–1855, Kunsthaus Zürich, 1905

Avec le soutien de: