Comment les artistes ont-ils réagi à ces deux ruptures considérables qu’ont représentées le fascisme et la Seconde Guerre mondiale? Et comment ont-ils trouvé après la guerre de nouvelles voies pour donner forme à l’existence – et à l’existence de l’art même?

Sur l'exposition

Entrée

CHF 16.–/11.– (tarif réduit et groupes)
Entrée gratuite pour les adhérents et les moins de 17 ans


Découvrir l’exposition et la collection?
Le billet combiné ne coûte que CHF 26.–/19.–

À l’attention des groupes

Nous serons ravis de vous accueillir! Pour des raisons d’organisation, l’inscription est obligatoire. Merci de nous communiquer la date souhaitée deux semaines à l’avance.
info@kunsthaus.ch, +41 44 253 84 84

La collection du Kunsthaus apportera des réponses à ces questions à travers une présentation thématique d’environ 70 œuvres, remettant ainsi à la lumière du jour de nombreuses peintures et sculptures qui n’avaient pas été exposées depuis plusieurs décennies.

La création artistique de ces années se caractérise par des changements majeurs et des contrastes considérables. Après les années de guerre – qui culminent dans l’«heure zéro» de la fin de la guerre – la décennie d’après 1945 marque le passage d’une réflexion sur les conséquences profondes de la guerre à la création d’un nouveau langage artistique qui va de pair avec une nouvelle liberté d’expression.

Dans son ensemble, la présentation dont Philippe Büttner, conservateur de la collection, est le commissaire, montre clairement toutes les énergies absorbées par la guerre et libérées par la fin de celle-ci. Elle permet de comprendre que la figuration et l’abstraction continuèrent de coexister comme idiomes fondamentaux de la modernité et contribuèrent à un profond renouveau du travail artistique.

SliderSmall_Querformat_Bvariabel_H720Traeuber_Arp.png
Sophie Taeuber-Arp, Douze Espaces, 1939, Kunsthaus Zürich, don de Hans Arp, 1958
SliderSmall_Hochformat_Bvariabel_H860_Pollock.png
Jackson Pollock, Number 21, 1951, Kunsthaus Zürich, don du Holenia Trust en souvenir de Joseph H. Hirshhorn, 1988, © 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_Querformat_Bvariabel_H720_Waldberg.png
Isabelle Waldberg, Construction en bois, 1945, Kunsthaus Zürich, 1981, © 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_Hochformat_Bvariabel_H860_Rebay.png
Hilla von Rebay, With Tenderness, 1946, Kunsthaus Zürich, don de l'artiste, 1947, © 2019 The Hilla von Rebay Foundation
SliderSmall_Querformat_Bvariabel_H720_Ringelnatz.png
Joachim Ringelnatz, Fernes Grab, 1933, Kunsthaus Zürich, legs du Prof Erwin R. Jacobi, 1981
SliderSmall_Hochformat_Bvariabel_H860_Loewensberg.png
Verena Loewensberg, Bild 17, vers 1950, Kunsthaus Zürich, Collection Erna et Curt Burgauer, 1979, © 2019 Succession Verena Loewensberg, Henriette Coray Loewensberg, Zürich
SliderSmall_Querformat_Bvariabel_H720_Corinth.png
Lovis Corinth, Der Teich, 1886, Kunsthaus Zürich
SliderSmall_Hochformat_Bvariabel_H860_Glarner.png
Fritz Glarner, Painting, 1937, Kunsthaus Zürich, legs de Louise Glarner, 1979, © 2019 Kunsthaus Zürich, The Estate of Fritz Glarner
SliderSmall_Querformat_Bvariabel_H720_Munch.png
Edvard Munch, Kopf bei Kopf, 1905, Kunsthaus Zürich
SliderSmall_Hochformat_Bvariabel_H860_Huber.png
Hermann Huber, Vorlesende und Knabe, 1940/1941, Kunsthaus Zürich, 1944, © 2019 Succession Hermann Huber
SliderSmall_Querformat_Bvariabel_H720_Kollwitz.png
Käthe Kollwitz, Die Pflüger. Kunsthaus Zürich

La présence novatrice de femmes artistes est particulièrement remarquable: des œuvres de Sophie Taeuber-Arp, Germaine Richier, Isabelle Waldberg, Hilla von Rebays ou Verena Loewensberg constituent quelques-unes des étapes les plus denses de l’exposition.

Un souci particulier de la provenance des œuvres

Parallèlement à l’exposition «L’heure zéro», le Kunsthaus présentera les résultats d’une recherche de provenance portant sur un certain nombre d’œuvres de la Collection d’arts graphiques. Les œuvres étudiées dans le cadre de ce projet subventionné par l’Office fédéral de la culture sont entrées dans la Collection d’arts graphiques entre 1933 et 1950 – et sont notamment signées d’artistes comme Lovis Corinth, Otto Dix, Käthe Kollwitz et Edvard Munch.

Commissaire: Philippe Büttner

--

Image ci-dessus: Hilla von Rebay, With Tenderness, 1946, Kunsthaus Zürich, don de l'artiste, 1947, © 2019 The Hilla von Rebay Foundation