L’œuvre de Forsythe place le public en son centre et le convie à un parcours chorégraphique autonome à travers l’architecture encore inoccupée de Chipperfield.

L’humain, l’architecture et l’art

Entrée

CHF 20.–/16.– (tarif réduit et groupes)
Entrée gratuite pour les adhérents et les moins de 17 ans et du 22. jusq'au 24. mai.

ORGANISER VOTRE VISITE

À l’attention des groupes

Nous serons ravis de vous accueillir! Pour des raisons d’organisation, l’inscription est obligatoire. info@kunsthaus.ch, +41 44 253 84 84

Informations sur le concepte de protection se trouvent soul la rubrique «Infos utiles pour réussir votre visite».

HYGIÈNE & PROTECTION

Pour une première découverte de son nouveau bâtiment, le Kunsthaus Zürich a chargé l’artiste et chorégraphe William Forsythe (*1949) de créer une nouvelle œuvre. «The Sense of Things» sera proposé en exclusivité, pendant quatre semaines, dans l’extension conçue par l’architecte David Chipperfield. Ce sera la toute première intervention artistique dans ce nouvel espace. «The Sense of Things», dont Mirjam Varadinis est la commissaire, incite les visiteuses et les visiteurs à tisser un lien direct avec l’architecture du nouveau bâtiment, qui abritera certaines des plus importantes collections du Kunsthaus Zürich.

Dans l’intervention acoustique de Forsythe, qui se répartit dans les différentes salles de l’extension, des cloches d’église déconsacrées, de tailles, de hauteurs de ton et de timbres différents, sonnent dans une composition en contrepoint. Forsythe aborde le bâtiment Chipperfield comme un immense corps sonore et invite le public à participer individuellement à la création de cette composition lors de ses pérégrinations à travers le nouveau musée, et par là même à donner corps à sa proposition chorégraphique.

Begleitprogramm-4-5.png

Le public en point de mire

Forsythe stimule la perception des visiteurs pour l’ouvrir à l’acoustique de l’extension, dimension de son design omniprésente, quoiqu’invisible, dont les répercussions sont majeures sur la façon de ressentir la nouvelle architecture. «The Sense of Things» joue sur la curiosité du public en en faisant la clé de compréhension des sonorités de la composition, sonorités dont les nuances sont le produit d’une relation en perpétuelle évolution, en perpétuel questionnement, entre chaque visiteur et l’acoustique naturelle du bâtiment.

Par cette coopération, le Kunsthaus Zürich et William Forsythe veulent offrir au plus grand nombre un lieu où après une période d’intense fissuration sociale, une communauté peut renaître.

Recommandation en matière de protection auditive

Nous recommandons en particulier aux enfants de porter des protections auditives. Des bouchons de protection auditive sont disponibles gratuitement à la caisse/assistance du bâtiment Chipperfield, et des casques antibruit pour enfants sont également disponibles moyennant une caution.

Se rassembler pour faire l’expérience du son d’un bâtiment est certes une activité atypique, mais c’est aussi une façon douce et inattendue de présenter le musée comme un endroit appelé à jouer un rôle majeur dans la société civile.

Commissaire de l’exposition: Mirjam Varadinis

Ill.: William Forsythe, The Sense of Things, 2021, Kunsthaus Zürich, photo: Franca Candrian © William Forsythe

Avec le soutien de: