Dans l'atelier

Slider_small_1_Kunsthaus_OffeneTuer_100318_0736.png
Slider_small_4_Kunsthaus_OffeneTuer_100318_0753.png
Slider_small_6_4I1A0065.png
Slider_small_3_Kunsthaus_OffeneTuer_100318_0749.png
Slider_small_Fischli_Weiss_DSC01207.png
Slider_small_5_4I1A0045.png
Slider_small2_Kunsthaus_OffeneTuer_100318_0738.png
Slider_small_10__MG_2029.png
Slider_small_11_Kunsthaus_OffeneTuer_100318_0764.png
Slider_small_7_Kunsthaus_OffeneTuer_020319_CarolineMinjolle_7265.png
Slider_small_8_4I1A0093.png

Jour après jour, ils s’emploient à préserver les 110 000 œuvres des genres les plus divers (peintures, sculptures, installations, travaux sur papier, photographies, documents historiques et art processuel) dans toute leur qualité, et à permettre au public de l’apprécier dans le respect de l’intention de l’artiste. Pour ce faire, ils utilisent des techniques très diverses, et doivent même souvent recourir à des solutions innovantes complexes.

Prévention

Priorité est donnée à la prévention des dommages, qui passe par la mise en place de conditions optimales de conservation, d’étude et de présentation de la collection. Cette démarche comprend le contrôle et l’ajustement des conditions de climat, de lumière, d’entreposage et de sécurité, mais aussi la sélection et la réalisation de systèmes d’emballages adaptés, de montage, d’encadrement, et pour les œuvres numériques, un dispositif de stockage adapté.

« Notre priorité absolue est clairement la prévention des dommages. Nous examinons par exemple, en cas de demande de prêt, si une œuvre d’art peut être prêtée et évaluons tous les facteurs de risque. » — Kerstin Mürer, responsable du département conservation et restauration

Pour pouvoir identifier au plus tôt les altérations des matériaux et les dégâts, et y remédier, un monitoring régulier est indispensable, avec documentation de l’état de l’œuvre. Ceci est particulièrement important dans le contexte de la circulation internationale des œuvres d’art et des prêts entre musées. Les documents de conservation contiennent en outre des informations d’ordre technologique.

Conservation et restauration

Malgré toutes les précautions prises, les œuvres d’art n’échappent pas elles non plus aux outrages du temps. La matière s’altère, subit des processus de décomposition: les couleurs se ternissent ou s’assombrissent, les matériaux supports tels que le bois, la toile, le papier ou le plastique peuvent jaunir et devenir friables, les liants et les colles se dégradent, les données numériques sont soumises au «bit rot», la dégénérescence des supports. Pour préserver la substance, il devient parfois nécessaire de refixer des écailles de peinture, de colmater des fissures, de nettoyer ou de transposer des informations numériques dans des formats lisibles.

Slider_small_Fischli_Weiss_DSC01209.png

Projet de conservation Fischli / Weiss

Les «Falsche Götzen» (fausses idoles) font partie de la série «Fieber» (fièvre) du duo d’artistes Fischli/Weiss, série réalisée entre 1983 et 1984. Dans le cadre de la présentation d’installations, projet mené jusqu’en mai 2019 dans la collection du Kunsthaus, cette sculpture va être analysée dans une optique de conservation puis traitée. Certaines de ces opérations seront réalisées sous les yeux du public. L’œuvre sera ensuite exposée.

En savoir plus

2_2_2_Slider_small_Abb_5.png

Restauration et numérisation de la collection vidéo

Dans le cadre du projet pluriannuel de restauration et de numérisation de la collection vidéo, environ 260 bandes analogiques sont restaurées, numérisées, puis stockées dans une archive numérique à long terme.

En savoir plus

Ces mesures de conservation peuvent s’accompagner d’opérations de restauration qui servent à réparer les dommages nuisant à l’esthétique d’une œuvre, par exemple en retouchant des zones abimées dans une couche picturale ou une émulsion photographique. Avant toute opération de restauration, il faut procéder à une analyse précise de l’état de l’œuvre. La technologie actuelle permet des examens utiles pour décider des méthodes à utiliser. Les opérations elles-mêmes se font dans le respect de l’intention artistique et de l’histoire de l’œuvre, le dialogue avec les artistes permettant, dans le cas des œuvres contemporaines, d’étayer cette démarche.

Une fois que l’intervention requise a été identifiée, qu’une méthode adaptée a été trouvée ou mise au point, celle-ci est réalisée avec un maximum de retenue de manière à être la moins invasive possible: en cas de nécessité, la restauration doit pouvoir être remaniée.

Recherche

Si une œuvre d’art soulève des problèmes particulièrement complexes en termes de technique employée, d’altération et de stabilisation des matériaux utilisés, elle fait alors l’objet de projets de recherche ciblés. Un examen est réalisé à l’aide de différents procédés optiques (radiographie ou rayons UV), et peut être complété par une analyse microscopique, voire par le prélèvement d’un échantillon.

L’étude de recettes historiques, de journaux d’atelier ou intimes, de lettres d’artistes, ou encore la collaboration avec le studio des artistes sont aussi de précieuses sources de renseignements. Les techniques originales peuvent alors être reproduites, et les échantillons recréés servent à étudier les processus d’évolution et d’altération et à tester de nouveaux traitements.

Tout cela se fait dans le cadre de coopérations avec des institutions de recherche, des laboratoires scientifiques et des spécialistes du domaine, afin de parvenir à une interprétation fine des résultats et à une utilisation sans risques de matériaux, d’outils et de procédés nouveaux. C’est essentiellement grâce au généreux soutien de ses sponsors que le Kunsthaus peut étudier et restaurer des œuvres d’art parfois gravement endommagées.

Slider_small_4_Kunsthaus_OffeneTuer_100318_0753.png

Consultation d’experts

Lors des journées officielles de consultation (une fois par mois, le mercredi après-midi), vous pouvez, sur inscription préalable, venir faire expertiser vos objets d’art par des conservateurs et des restaurateurs spécialisés. Aucune indication ne sera fournie quant aux prix et au marché.

Information & inscription

info@kunsthaus.ch
Tel. +41 44 253 8431