La Fondation Betty & David Koetser et la Fondation Ruzicka apportent toute la splendeur de la peinture néerlandaise, du baroque italien et du Settecento vénitien. La sculpture française doit quant à elle beaucoup à Werner et Nelly Bär et à leur fondation. Les «Kunstfreunde Zürich» mettent à disposition plus de 600 œuvres sous forme de prêts permanents. Depuis plus d’un siècle, ce cercle de mécènes acquiert des œuvres et comble ainsi certaines lacunes de la collection que le Kunsthaus ne saurait prendre à sa charge. Les tableaux et sculptures réunis au sein de la Alberto Giacometti-Stiftung font partie des œuvres d’art les plus populaires du musée. Nous présenterons également les œuvres de la Collection Emil Bührle, de la Collection Merzbacher et de la Collection Hubert Looser, que l’extension du Kunsthaus permettra d’intégrer.

COLLECTION EMIL BÜHRLE

2_1_Slider_small_buehrle_cezanne.png
Paul Cézanne, Le Garçon au gilet rouge, vers 1888/90, Collection Emil Bührle
2_1_Slider_small_buehrle_monet.png
Claude Monet, Champ de coquelicots près de Vétheuil, vers 1879, Collection Emil Bührle
2_1_Slider_small_buehrle_gaugin.png
Paul Gauguin, L'Offrande, 1902, Collection Emil Bührle
2_1_Slider_small_buehrle_delacroix.png
Eugène Delacroix, Muley Abd-el-Rahman, 1862, Collection Emil Bührle
2_1_Slider_small_buehrle_canaletto.png
Antonio Canal (Il Canaletto), Santa Maria della Salute, vers 1738/42, Collection Emil Bührle
Contentbild_970x970_Portrait_Buehrle_neu.png
Emil Bührle, vers 1946

Une importante collection de peinture française

En 2020, à l’occasion de l’ouverture de l’extension du Kunsthaus, la Collection Emil Bührle, collection privée de renommée internationale, entrera au Kunsthaus. Le projet prévoit de placer les 166 tableaux et 25 sculptures de cette collection près de la section consacrée à l’art moderne afin d’offrir au public une continuité temporelle dans la présentation, dans un espace d’environ 1000 m2 spécialement conçu pour elles. Le regroupement des collections du Kunsthaus et de la Fondation Bührle dans un seul espace donnera naissance au plus important pôle européen de peinture impressionniste française après Paris.

Pour Zurich et la Société zurichoise des beaux-arts, la participation active d’Emil Bührle aux destinées du Kunsthaus a toujours été précieuse. Des dons comme les monumentaux tableaux de nymphéas de Claude Monet ou la Porte de l’Enfer d’Auguste Rodin sont désormais des incontournables de la collection. En finançant l’aile destinée aux expositions, Emil Georg Bührle a permis dans les années 1950 la naissance d’une plateforme dédiée à des événements originaux, où aujourd’hui encore, le public entre directement en contact avec l’art. Le travail de médiation culturelle auquel cette spectaculaire collection privée donnera lieu abordera bien sûr l’histoire de l’art, mais envisagera également la problématique des recherches de provenance, en replaçant les activités de l’entrepreneur et collectionneur Emil Georg Bührle (1890-1956) dans le contexte de l’histoire suisse.

Site web de la Fondation E.G. Bührle

COLLECTION MERZBACHER

SliderSmall_QF_kandinsky.png
Wassily Kandinsky, Murnau – Kohlgruberstrasse, 1908, Collection Werner et Gabriele Merzbacher
SliderSmall_HF_merzb_picasso.png
Pablo Picasso, Le couple (Les Misérables), 1904, Collection Werner et Gabriele Merzbacher, © Succession Picasso / 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_QF_derain.png
André Derain, Bâteaux dans le Port de Collioure, 1905, Collection Werner et Gabriele Merzbacher, © 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_HF_merzb_beckmann.png
Max Beckmann, Frau mit Schlange (Schlangenbeschwörerin), 1940, Collection Werner et Gabriele Merzbacher, © 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_QF_matisse.png
Henri Matisse, Intérieur à Collioure (La Sieste), 1905, Collection Werner et Gabriele Merzbacher, © Succession Henri Matisse / 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_HF_merzb_modigliani.png
Amedeo Modigliani, Jeanne Hébuterne assise, 1918, Collection Werner et Gabriele Merzbacher
SliderSmall_QF_nolde.png
Emil Nolde, Sonnenblumen, 1930–1935, Collection Werner et Gabriele Merzbacher, © Stiftung Seebüll, Ada und Emil Nolde, Neukirchen
SliderSmall_HF_merzb_leger.png
Fernand Léger, Les deux disques dans la ville, 1919, Collection Werner et Gabriele Merzbacher, © 2019 ProLitteris, Zurich
Contentbild_970x970_Portrait_Merzbacher_sw.png
Werner Merzbacher, 2019, Photo © Salvatore Vinci

Hochkarätiges Ensemble moderner Malerei

Avec cette coopération portant sur 65 œuvres et prévue pour durer au moins 20 ans, Werner Merzbacher partage sa passion pour l’art avec un large public. Les œuvres choisies par le Kunsthaus Zürich parmi presque 200 tableaux et sculptures complèteront l’importante collection du musée. Dans cette sélection figurent des représentants majeurs des plus importants courants européens du 20e siècle: l’impressionnisme (Monet, Cézanne, Renoir), le postimpressionnisme (Van Gogh, Picasso), le fauvisme (Derain, Matisse, Vlaminck, Braque), les artistes de «Die Brücke» Heckel et Kirchner, des artistes allemands persécutés sous le Troisième Reich comme Nolde, Barlach et Beckmann, les membres du «Cavalier bleu» Jawlensky, Kandinsky et Münter, des futuristes italiens (Severini, Boccioni), des constructivistes russes (Malevitch, Gontcharova, etc.), le cubiste Léger et l’Espagnol Miró. Parmi les artistes plus récents des années 1950 à 1990, la sélection comporte, outre Richard Paul Lohse et Sam Francis, des œuvres de Calder, González, Tinguely, Moore et Rickey.

Le point de départ de cette collection est un groupe d’œuvres exceptionnelles que Gabriele Merzbacher-Mayer avait hérité de ses grands-parents Bernhard et Auguste Mayer et qu’elle a enrichi avec son époux depuis les années 1960 en acquérant des œuvres prestigieuses. Celles que Werner Merzbacher choisit, ce sont celles qui le touchent parce que, comme il le dit lui-même, elles ressemblent à son propre caractère. C’est donc à la fois une histoire familiale et une histoire de l’art que le Kunsthaus invite à découvrir dans cette partie de la collection.

COLLECTION LOOSER

SliderSmall_Hochformat_looser1.png
Pablo Picasso, Sylvette, 1954, Collection Hubert Looser, © Succession Picasso / 2019 ProLitteris, Zürich
SliderSmall_Querformat_looser2.png
Anselm Kiefer , Das goldene Vlies, 1997, Collection Hubert Looser, © 2019 Anselm Kiefer
SliderSmall_Hochformat_looser2.png
Yves Klein, ANT 37, about 1960, Collection Hubert Looser, © 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_Querformat_looser4.png
Arshile Gorky, Untitled, 1931/33, Collection Hubert Looser
SliderSmall_Hochformat_looser3.png
Donald Judd, Untitled, 1970, Collection Hubert Looser, © Judd Foundation / 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_Querformat_looser3.png
Ellsworth Kelly , White Curve, 2003, Collection Hubert Looser, © Estate Ellsworth Kelly
SliderSmall_Hochformat_looser4.png
John Chamberlain, Knee Pad Examiner, 1976, Collection Hubert Looser, Fairweather & Fairweather LTD / © 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_Querformat_looser5.png
Willem de Kooning, Triptych (Untitled V, Untitled II, Untitled IV), 1985, Collection Hubert Looser, © The Willem de Kooning Foundation / 2019 ProLitteris, Zurich
SliderSmall_Querformat_looser1.png
Richard Serra, Finkl-forge, 1991, Collection Hubert Looser, © 2019 ProLitteris, Zurich
Contentbild_970x727_Portrait_Looser.png
Hubert Looser, Photo © Christian Scholz

Minimalisme, arte povera, expressionisme abstrait

Les 70 œuvres sélectionnées dans la collection Hubert Looser pour intégrer en 2020 l’extension du Kunsthaus Zürich permettront à celui-ci de s’enrichir considérablement: six œuvres de Cy Twombly, dont certaines assez récentes, viennent compléter le remarquable ensemble que possède déjà le Kunsthaus de l’artiste américain. Des propositions artistiques majeures de John Chamberlain et David Smith prennent place aux côtés des travaux du peintre expressionniste abstrait Jackson Pollock. Donald Judd va enfin entrer au Kunsthaus avec une sculpture murale représentative de son œuvre. Ellsworth Kelly et Al Taylor aussi y seront enfin dignement représentés.

À signaler également un superbe ensemble de neuf œuvres de Willem de Kooning, avec notamment un triptyque de 1985 et deux sculptures en bronze, dont la célèbre «Hostess» de 1973. Deux tableaux d’Agnes Martin illustreront l’œuvre de cette représentante majeure de l’art abstrait, accompagnés de gravures de Brice Marden; deux tableaux de Robert Ryman engageront un dialogue avec ceux de la collection du Kunsthaus. Quant à la dimension mythique-archaïque de la nature, surtout représentée jusque-là par l’œuvre de Joseph Beuys et celle de Mario Merz, son importance se voit renforcée avec l’arrivée des installations de Giuseppe Penone. Des sculptures de Lucio Fontana vont compléter sa série intitulée «Concetto spaziale».

La collection Looser compte également une grande installation sculpturale de Tony Smith destinée à être exposée en plein air. Par son prêt permanent, Hubert Looser entend renforcer l’importance de Zurich comme pôle artistique et, à travers des accrochages temporaires, permettre aux collectionneurs privés, aux institutions publiques, à l’art et au public d’entretenir un dialogue vivant.

Site de la Fondation Hubert Looser

ALBERTO GIACOMETTI-STIFTUNG

Selbstbildnis_1921.jpg
Alberto Giacometti, Selbstbildnis, 1921, Alberto Giacometti-Stiftung, 1965, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
Main_prise_1932.jpg
Alberto Giacometti, Main prise, 1932, Alberto Giacometti-Stiftung, 1965, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
Homme_qui_marche_1947.jpg
Alberto Giacometti, Homme qui marche, 1947, Alberto Giacometti-Stiftung, 1965, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
Bildnis_der_Mutter_1918.jpg
Alberto Giacometti, Bildnis der Mutter, 1918, Alberto Giacometti-Stiftung, 1981, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
Lotar_II_1965.jpg
Alberto Giacometti, Lotar II, 1965, Alberto Giacometti-Stiftung, don de Bruno and Odette Giacometti, 2006, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
La-Main_1947.jpg
Alberto Giacometti, La main, 1947, Alberto Giacometti-Stiftung, 1965, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
Composition_cubiste_um1926.jpg
Alberto Giacometti, Composition cubiste, um 1926, Alberto Giacometti-Stiftung, don de Bruno and Odette Giacometti, 2006, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
Femme_cuillere_1926_27.jpg
Alberto Giacometti, Femme-cuillère, 1926/1927, Alberto Giacometti-Stiftung, 1965, © Succession Alberto Giacometti / 2019 ProLitteris, Zurich
Contentbild_970x970_Portrait_Giacometti.png
Alberto Giacometti à la 31ème Biennale de Venise, 1962, photo: Ugo Mulas

La plus importante collection muséale

La Fondation Alberto Giacometti détient la plus importante collection muséale d’œuvres du sculpteur, peintre et dessinateur suisse Alberto Giacometti (1901–1966). Elle est en grande partie conservée au Kunsthaus Zürich et présentée dans la collection permanente. L’administration et le fonds documentaire sont eux aussi domiciliés au Kunsthaus.

La Fondation Alberto Giacometti a été fondée en 1965 à Zurich par un groupe d’amateurs d’art réunis autour de Hans C. Bechtler, qui ont acquis la collection Giacometti de David Thompson, industriel de Pittsburgh, par l’intermédiaire du galeriste Ernst Beyeler. David Thompson possédait de nombreuses sculptures majeures de la période avant-gardiste (de 1925 à 1934) ainsi que des exemplaires de la plupart des chefs-d’œuvre créés entre 1947 et 1950, les deux phases les plus créatives de Giacometti. L’artiste lui-même a complété cet ensemble par des dessins et quelques peintures tirées de son travail plus tardif. En 2006, Bruno et Odette Giacometti ont fait don à la fondation de 75 plâtres et de plusieurs bronzes provenant de la succession d’Alberto. Le fonds couvre ainsi toute l’œuvre d’Alberto Giacometti, de ses tout débuts jusqu’à ses derniers travaux, et en présente tous les aspects essentiels ainsi que de nombreuses facettes plus surprenantes. Un quart du fonds d’origine est exposé au Musée des beaux-arts de Bâle (Kunstmuseum Basel) et 10% au Musée des beaux-arts de Winterthour (Kunstmuseum Winterthur).

Site de la Fondation Alberto Giacometti